Ma couture d’un survêtement pour garçon

Mon fils m’use ses genoux de pantalon à une vitesse incroyable, jusqu’à les trouer en quelques semaines à peine 😱😱. Vous voyez ce que je veux dire ?! Je n’arrive pas à comprendre comment il s’y prend. Il ne marche quand même pas sur les genoux 🤔, quoique je me demande quand je vois le résultat ! Et ce résultat est répété encore et encore 😤.

En tout cas désormais, j’ai un trouvé un patron pour lui faire ses pantalons de survêtement : le Hip-jogg, de Moi je couds. Et ce jusqu’à ses 16 ans !! Et oui, le patron se décline du 6 au 16 ans. J’ai de quoi voir venir hihi !

Ce modèle a vraiment une coupe sympa pour les adolescents et pré-adolescents. Mon fils l’a d’ailleurs tout de suite adopté. De toute façon, c’est facile, s’il ne l’aimait pas, il ne le porterait pas 😂.

Les options du pantalon Hip-jogg de Moi je couds

Ce patron est facile à coudre, et il propose plusieurs options au choix :

Tout d’abord, j’ai opté pour les poches italiennes sur le devant. Mais il est aussi proposé de faire des poches prises dans la couture.

Le patron offre aussi la possibilité d’une poche plaquée au dos. Je ne l’ai pas fait, simplement parce que mon fils n’en a pas l’utilité. Je n’ai pas non plus poser d’œillets et de cordon à la ceinture, l’élastique de taille me paraissant tout à fait suffisant.

Si vous le souhaitez, la créatrice vous propose aussi réaliser des bas de jambe zippé.

Je vais voir en combien de temps mon fils va me l’user celui-là 🤔. Mais je me demande si, pour la prochaine version, je ne vais pas mettre directement un empiècement de renfort au niveau des genoux 😁😉. A suivre…

Vous trouverez ce patron Hip-Jogg de Moi je couds sur Makerist :

Mes tissus choisis pour cette première version de pantalon de survêtement

Le tissu que j’ai choisi – le « Soft Sweater » de chez Makerist, en couleur anthracite – est très bien pour réaliser un survêtement. Après, il est vrai que pour ce modèle-ci précisément, il manque d’élasticité. La créatrice l’a d’ailleurs bien précisé sur son patron : comme il s’agit d’une coupe très proche du corps au niveau des mollets, une certaine élasticité est nécessaire pour le confort. Elle préconise un taux d’élasticité minimum de 10%. Mais rien n’est gâché, il va tout de même très bien à mon fils 😉, il le portera peut-être juste un peu moins longtemps.

Pour la ceinture et les bracelets de chevilles, j’ai tout simplement utilisé des chutes de tissu sweat noir que j’avais gardées.

L’élastique pour la taille, de 4 cm de large, provient de la mercerie de Makerist.

Pour aller avec ce pantalon de survêtement : le sweat Mahé est idéal !

Pour aller avec, mon fils porte son sweat Mahé de « gamer », dont je vous ai parlé dans un précédent article. C’est simple, il l’adore 😍💙 !!

Il s’agit du patron créé par Recycle-ton-armoire, à retrouver également sur Makerist. N’hésitez pas à consulter mon article le concernant, vous y retrouverez toutes les précisions sur ce patron.

Très belle journée à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *