Ma revisite du pull Poivre et sel : une version réversible

Comme je vous l’ai montré dans mon article précédent, le pull Poivre et sel peut arborer des styles vraiment différents. Je vous parle ici de ma version totalement décontractée, celle réalisée avec ce tissu bio et tout doux trouvé chez Makerist :

Puisque ce tissu choisi est réversible, je me suis dit, pourquoi mon pull ne le serait pas aussi 🤔😏 ?! Ce n’est pas forcément évident de rendre un vêtement réversible avec une seule épaisseur de tissu, puisque les marges de couture sont forcément visibles d’un côté. Mais c’est simplement un aspect que j’ai pris en compte, et le résultat est très sympa.

Voici comment j’ai procédé…

Pour le montage, j’ai suivi exactement les mêmes étapes de couture, je n’ai rien changé à l’ordre. J’ai simplement ajouté une surpiqûre après chaque couture d’assemblage. L’idée est de plaquer les marges de couture sur le tissu principal.

Puisque les marges de couture et les coutures de surfil seront présentes sur un des côtés du pull, j’ai pris le parti de les rendre complètement visibles et donc d’utiliser un fil de couleur contrastée (ici du fil noir sur le côté blanc du tissu). Mais elles peuvent être tout à fait discrètes en prenant un fil ton sur ton.

Et comme vous pouvez le constater sur la photo, les ourlets de bas de pull et de manche ainsi que l’encolure se retrouvent en tissu noir, c’est-à-dire identique au tissu des empiècements.

Réalisation des surpiqûres

J’ai réalisé mes coutures d’assemblages à la surjeteuse,

puis les surpiqûres à la machine à coudre, à l’aiguille double. Ainsi, pour le côté à dominante noire, qui est l’endroit de base, la surpiqûre se marque de deux lignes discrètes parallèles en point droit. En choisissant, la même couleur de fil, elles ne se voient pour ainsi dire pas. Pour le côté à dominante blanche, qui serait l’envers, la surpiqûre est faite en point zigzag. C’est bien sûr bien plus visible, mais cette couture se superpose sur le surjet des marges de couture.

Si vous souhaitez tout savoir sur l’utilisation de l’aiguille double, je vous invite à consulter mon article : Coudre un ourlet sur du jersey à la machine à coudre grâce à l’aiguille double.

La surpiqûre a par contre l’inconvénient de rigidifier les tissus au niveau des marges de couture plaquées. Ma petite astuce… : prendre le temps de bien repasser chaque couture d’assemblage qui vient d’être réalisée, puis chaque surpiqûre. Cela aide les tissus à moins gondoler.

Couture de l’encolure

J’ai tout de même changé une petite chose, c’est la façon de coudre l’encolure. En effet, on va ici faire disparaître la marge de couture.

Le montage de l’encolure se fait alors en 2 étapes, à effectuer juste après avoir fermé l’encolure (c’est-à-dire, après avoir plié la pièce Bande d’encolure en deux dans sa longueur, endroit contre endroit et piqué la couture d’assemblage sur sa hauteur). Cela signifie qu’il ne faut pas effectuer l’étape suivante du tutoriel, à savoir de plier la bande d’encolure en deux dans sa hauteur. A ce moment-là, il faut procéder ainsi :

  1. Placer la Bande d’encolure sur le pull, endroit contre endroit (dans mon cas, noir sur noir), en plaçant la couture de fermeture de l’encolure sur le milieu dos. Epinglez. Piquez la couture d’assemblage sur tout le tour de l’encolure.

2. Pour réaliser la dernière couture :

a. Replier d’1 cm le bord de l’encolure,

b. puis superposer le bord du pli réalisé sur la précédente couture d’assemblage, en repliant l’encolure sur elle-même.

c. Epinglez, en plaçant les aiguilles sur l’endroit.

d. Piquer sur l’endroit, à la machine à coudre avec une aiguille double spéciale stretch, sur la bande d’encolure, le long de la couture d’assemblage, sur tout le tour de l’encolure.

Voilà mon pull Poivre et sel et Sel et poivre 😁 !

Retrouvez le patron du pull Poivre et sel sur Makerist et sur ma boutique.

A très vite ! Prenez bien soi de vous 💛.

Edwige

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *